Générales
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Wings for life Runner World Run
04/05/2015

Performances et solidarité réactions de Thibaut Baronian et François D’Haene.

Dimanche 3 mai à 11 heures GMT, au cœur du printemps ou de l’automne austral, plus de 100 000 coureurs à pied de tous niveaux ou en fauteuil, sont partis simultanément d’un des 35 sites du Wings for life Runner World Run. La nuit était noire pour certains, l’aube naissante, le soleil radieux, la pluie ou le vent présents pour d’autres. Les écarts de températures avoisinaient les 32 degrés entre Emirats Arabes, Inde et Scandinavie.
Chaque concurrent au lieu de se rapprocher le plus vite possible de la ligne d’arrivée, a essayé de la maintenir éloignée, puisque elle était derrière sous la forme d’une voiture catcher partie 30 mn après à 15 km/h qui a augmenté progressivement sa vitesse pour le stopper en le rattrapant. Au delà de l’envie de courir, ils étaient réunis autour d’une noble cause qui leur à donné des ailes : aider la fondation Wings for Life qui œuvre dans la recherche d’un traitement des lésions de la moelle épinière.
Résultat une accumulation de performances sur les différents sites à l’exemple de celles des Français Simon Munyutu, François D’Haene Nathalie Vasseur et Thibaut Baronian.

A Rouen, site représentant la France, ils étaient 2100 partants, accompagnés par un vent souvent de face, sur un parcours épousant les méandres de la Seine. Simon Munyutu, athlète français né au Kenya, spécialisé en cross-country et courses de fond, 2 h 9 mn 24 s au marathon de Paris 2009, a remporté la victoire en parcourant 73,51 km, devant l’ultra trailer François D’Haene, 67 km, plus habitué au sentiers monotraces et pentus qu’au bitume et terrain plat. Chez les dames la Britannique Leaharna Marsden est première.

François D’Haene, team Salomon, a évolué en tête en compagnie de Simon Munyutu avant d’être distancé par son compagnon d’échappée vers le 51ème km. « Simon a placé une première attaque et j’ai pu revenir. A la deuxième mes jambes étaient pleines et j’ai jugé plus sage de continuer à mon rythme. J’ai ensuite éprouvé des crampes et je me suis arrêté pour quelques étirements avant de repartir. J’ai résisté le plus longtemps possible à la voiture catcher en pensant à celles et ceux qui ne peuvent pas courir. J’ai apprécié le concept du Wings for life Runner World Run et son ambiance. »

François D’Haene après son triplé historique 2014 en ultra trail avec ses victoires sur le 168 km de l’Ultra Trail du Mont-Fuji, 168 km de l’UTMB et 172 km de la Diagonale des Fous, va ouvrir le 15 mai sa saison internationale sur The North Face 100 Australia, étape Australienne de l’Ultra Trail World Tour. Le parcours de 100 km et 4200 mètres de dénivelé, offre des vues spectaculaires sur le Blue Mountains National Park. Sa technicité et son profil, en font l’un des plus difficiles du calendrier international.
Le déplacement aux Antipodes de François D’Haene débute le 5 mai par une escale de quelques jours en Californie entre Squaw Valley et Aubun. L’occasion de reconnaitre l’une des autres étapes de l’Ultra Trail World Tour : le Western States 100 Mile Endurance Run, qu’il disputera les 27 et 28 juin. Long de 161 km, d’un dénivelé positif de 5486 et négatif de 7000 m, c’est le plus ancien et plus prestigieux 100 mile au monde.

Vainqueurs 2014 de l’étape Française, Nathalie Vasseur et Thibaut Baronian ont doublé la mise sur des sites différents. Invités par les organisateurs à choisir leur lieu de départ Nathalie Vasseur a gagné en Floride et Thibaut Baronian en Californie.
Thibaut Baronian, team Salomon, a pleinement apprécié les 30 premiers km et profité de la pleine lune Californienne. Ensuite ça s'est compliqué avec la fatigue accumulée les deux derniers jours avant la compétition, le décalage horaire et des maux de tête. «  C'était dur. La route s'est élevée, pendant 15 km, avec un profil de montagnes russes et 500 mètres de dénivelé positif. Le soleil à son lever était magnifique, mais il est devenu assommant par la suite ! Les 5 derniers km je n'avais plus de jus. De temps en temps, j'avais besoin de marcher. Les routes immenses, seul, c'était éprouvant mais je suis content d'avoir gagné, c'était vraiment spécial. Mon total de km est inférieur à celui de l'an dernier, mais le profil de course était très différent ! J’ai passé un bon moment avec tout le monde et suis heureux d’avoir participé à cet utile événement. Il ne me reste plus qu’à choisir ma destination de l'an prochain ! »
Thibaut va passer une douzaine de jours en Californie et ajouter à ses sensations de course celles du parc d’attractions Six Flags Magic Mountain, avant de visiter San Francisco, les parcs nationaux de Yosemite, Gran Canyon et faire un petit détour par Las Vegas, histoire de revenir avec plein de beaux souvenirs !

A noter aussi l’exploit du Suédois Aron Anderson qui a réussi dans son pays à parcourir 65,2 km sur son fauteuil roulant et de l’Autrichien Ketema Lemawork qui a réalisé, la plus longue distance chez les hommes avec 79,9 km et améliore de plus d’un km son record de l’an dernier.

www.wingsforlifeworldrun.com/fr
Crédit photos : Wings For Life World Run




X
NEWSLETTER :