Générales
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Souvenirs Team Salomon
27/01/2017

Souvenirs, souvenirs... Les trailers du team Salomon évoquent un moment de partage

Folle semaine sur l'UTMB 2016

Je reste marqué par l'UTMB 2016. Une folle semaine riche en émotion, entre huit potes, quatre coureurs, trois courses, dans un chalet au calme, sous un ciel bleu ou étoilé. Nous avons été chacun à notre tour cuistot, masseur, chauffeur, ravitailleur, coureur, supporter... Un cocktail de joie, déception, angoisse, souffrance, peur, mais surtout du bonheur partagé. C'était juste extraordinaire et traduit ma raison pour laquelle j'aime le sport. Cerise sur le gâteau, ma troisième place sur l'OCC et une longue excitante nuit blanche en tant que ravitailleur sur l'UTMB, pour nos potes qui accrochent le top 160. J’ai hâte de revivre des moments comme celui-ci.
Thibaut Baronian https://fr-fr.facebook.com/thibaut.baronian/

Arrivée du 80 km du Mont-Blanc en compagnie de mon fils


Instant  très émouvant pour moi, le passage le 24 juin 2016 de la ligne d'arrivée du 80 km du Mont-Blanc chez moi à Chamonix. Devant une multitude de proches, d'amis et spectateurs, j'ai partagé cette dernière ligne droite avec mon fils âgé de 10 mois, lui faisant franchir la ligne les pieds au sol en le tenant par les mains. Un geste simple mais très fort pour un jeune papa. Bien qu'habitué dans ma vie de trailer et de fondeur à aller au bout de mes limites, je les ai encore repoussées ce jour-là en additionnant les difficultés du parcours à ma piètre résistance à la chaleur. Un sentiment très important et très fort de m'être dépassé, d'avoir tout donné. C'est exactement pour le ressentir que j'épingle des dossards sur ma poitrine.
Sacha Devillaz Sacha Devillaz https://www.facebook.com/sacha.devillaz/

Rencontre précieuse sur le GR20

Vendredi 3 Juin 2016. Depuis quelques heures je suis parti sur un des plus gros défis que j'ai tenté : la traversée en une étape du GR20 qui relie la Corse du nord et du sud. Les conditions ne sont pas excellentes et nous connaissons, avec mes amis qui se relayent pour m'accompagner, plusieurs imprévus et quelques désagréments. Tant et si bien que je me retrouve seul pendant plusieurs heures sous la pluie et sans trop de visibilité ni de ravitaillement dans des portions très glissantes. J'ai repéré la plupart des secteurs ou m'en souviens suite à mes randonnées antérieures, sauf cette partie qui quitte le GR20 pour retrouver la route au lieu dit du Fer à Cheval. Je suis donc un peu stressé à l'idée de savoir si mon équipe aura le temps de me rejoindre. Heureusement je croise Clément, un passionné de trail en vacances en Corse qui est venu à ma rencontre. Il me guide sur le bon itinéraire avec un enthousiasme à toute épreuve et je l'ai ensuite retrouvé dans d'autres parties assez critiques. Bref, une belle rencontre surprise sur le bord d'un GR et une aide précieuse dans la suite de notre aventure. François D'Haene https://fr-fr.facebook.com/francois.dhaene/

Diagonale des Fous 2015 partagée avec Jordi Gamito

L’édition 2015 de la Diagonale des Fous à la Réunion, reste pour moi un souvenir inoubliable en terme d’effort et d’entraide. Je me souviens de cette course folle, qui avait pourtant très mal commencé pour moi, puisqu’une douleur intense et récalcitrante dans une cheville avait failli me conduire à jeter l’éponge dès les premières heures. C’est à ce moment précis, en pleine nuit, que mon ami Jordi Gamito, qui effectuait pourtant une belle remontée, a pris la peine de rester à mes côtés, m’encourager, me soutenir, m’aider à avancer et à faire face à cette douleur. Nous avons décidé de joindre nos forces pour affronter ce bel enfer Réunionnais, coûte que coûte, sans jamais cesser de papoter, de rigoler et de veiller l’un sur l’autre. Il n’y avait plus de compétition, juste cette notion intense de partage des forces et des émotions et l’envie de profiter de ce cadre merveilleux que nous offre la Réunion. Ce contexte nous a transcendé et grâce aux encouragements si chaleureux des Réunionnais, nous a permis de remonter dans le classement jusqu’à franchir la ligne d'arrivée main dans la main, à une formidable et inespérée 6ème place.
Michel Lanne https://fr-fr.facebook.com/michel.lanne05/

Rencontre entre trois générations

Dans ma mémoire, deux moments de partage familiaux sont intimement liés.
Le plus ancien remonte au 28 juillet 2012, date de mon premier petit trail sur la 6 Découverte à La Plagne. Un super souvenir malgré les trombes d’eau; A ma grande surprise je me retrouve en tête. Une sensation grisante qui me refera d’ailleurs prendre un paquet de départs par la suite. Moment inoubliable, la chance a voulu que je franchisse la ligne d’arrivée main dans la main avec mon père, deuxième du trail des 2 lacs qui se disputait simultanément. Je pense que ce jour-là j’ai attrapé le syndrome du trailer.
L'autre le 2 août 2015 a pour cadre le 22 km du trail de l'Étendard. Une course qui me tient à cœur car elle se déroule dans mes montagnes. Courir avec un dossard sur ses lieux d’entraînement c’est grisant et d’autant plus lorsqu’au ravito du col de la Croix de Fer j’aperçois mes grands-parents venus m’encourager. Quelle surprise ! A ce moment-là, plus aucun résultat ne compte et je m'arrête un moment pour les embrasser.
Candice Bonnel / https://www.facebook.com/Candice-Bonnel

Gaël Le Bellec, un double champion du monde sympa

Le 15 août 2015 sur le 23,5 km  du trail de Dormillouse, j'ai eu le privilège de partager une grande partie du parcours avec Gaël Le Bellec, double champion du monde de duathlon, venu sur cette épreuve dans le cadre de sa préparation. Une très bonne expérience humaine et sportive. Après 3 km, nous étions en tête et il est resté avec moi alors qu'il était beaucoup plus fort. On a parlé pendant plus d'une heure et demie entourés de conditions météorologiques difficiles. On a fini ensemble et établi le record de l'épreuve. A l'arrivée Gaël Le Bellec a absolument voulu me laisser passer à l'avant pour que je termine premier. Un geste qui m'a touché.
Nathan Jovet / https://www.facebook.com/njovet

Une Pierra Menta avec son père pour équipier

Au mois de mars 2016 j’ai eu la chance de vivre ma première Pierra-Menta en faisant équipe avec mon père. Un privilège qui n'est pas donné à tout le monde sur une course aussi exigeante et particulière. Partager avec lui ces quatre jours m'a laissé un excellent souvenir. Cette course a également été différente des autres avec notre choix, pour une fois, de laisser de côté́ la performance et d'avoir pour unique objectif d'aller au bout de cette aventure sportive en prenant un maximum de plaisir. C’est certain que l’on ne voit pas la course de la même manière mais je trouve cela tout aussi intéressant et au final le plaisir reste une priorité offerte par le parcours, les sensations, le résultat ou l'un ou deux de ses éléments.
Robin Juillaguet / https://www.facebook.com/Robin-Juillaguet

Des vaches pour supportrices et des rires en fond sonore

Pas évident de sélectionner un seul souvenir, ne serait-ce que dans l'année riche en émotion et partages qui vient de se terminer. L’un très présent dans ma mémoire, a pour cadre la première montée du 49 km du Serre Che Trail Salomon, le 11 septembre 2016 autour du Mônetier-les-Bains. Le départ a été donné à six heures du matin. J'évolue dans le groupe de tête en compagnie de Gaël Reynaud, Nathan Jovet et Lionel Poletti. Au lever du jour nous rencontrons quelques vaches en guise de supportrices. L'occasion d'encore grossir une bonne tranche de rigolade déjà largement entamée. J'ai davantage l'impression de faire une sortie entre copains que de jouer des coudes pour la compétition. Ce moment reste magique à mes yeux.
Gédéon Pochat / https://www.facebook.com/gedeon.pochat


Crédit photos : JMK Consult, Damien Rosso www.droz-photo.com, Sandrine Bonnel, Swann Juillaguet




X
NEWSLETTER :