Générales
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Retour sur la dernière édition du Trail des bosses
22/06/2012

Stéphane Choulet répare l’anomalie TRAIL DES BOSSES à champagnole 16 Kilomètres
La maison maternelle est à moins de 100 mètres du départ. Et pourtant, Stéphane Choulet, un enfant des Louataux, n’avait jamais pris le départ du Trail des Bosses depuis sa création en 2006, accaparé qu’il était par sa découverte des courses hors stade. « Ce n’était pas normal, ça ne pouvait pas durer... confessait volontiers le Champagnolais hier au moment du départ. L’anomalie est aujourd’hui réparée avec un succès net et sans bavure au terme d’un 18 km dominé d’un bout à l’autre, avec déjà une minute d’avance à Syam (5 e km) et près de trois minutes à Bourg-de-Sirod (11 e km). Je suis pourtant parti doucement mais je me suis retrouvé de suite tout seul devant. J’ai géré les côtes, je n’ai pas hésité à marcher quand il le fallait. J’étais venu pour me faire une bonne séance de puissance avant le 10 km de Lons samedi prochain, c’est réussi ! Plus habitué au bitume et aux sentiers qu’aux tracés cass-pattes qu’affectionnent les traileurs, Stéphane Choulet a montré hier toute sa polyvalence. « J’ai déjà fait des trails par le passé, notamment Les Reculées, mais celui-là, c’est le plus dur et c’est pour ça qu’il faut absolument que l’épreuve continue. Ici, les bosses sont terribles, à l’image de la Roche Sarrazine. Mais c’est un tracé qui me convient globalement parce qu‘il y a aussi pas mal de relances. Et quelques fausses-pistes aussi où, derrière lui, quelques-uns se sont engouffrés en toute bonne fois, obligeant les organisateurs à modifier le classement après l’arrivée. C’est ainsi que Micka Guillot et Thomas Bourgeois ont repris place sur un podium dont ils s’étaient trouvés éjectés dans un premier temps. Il y a eu une erreur de la part de certains qui n’ont pas pris le bon chemin au niveau des Pertes de l’Ain (12 e km) faisait remarquer Thomas Bourgeois dès la ligne franchie. A l’arrivée, ils ont fait trois kilomètres de moins et terminent devant nous après avoir été derrière pendant les deux tiers de la course...  Grâce au fair-play des « fautifs », tout rentrait très vite dans l’ordre pour la plus grande joie du Grandvallier devancé in extremis par Michka Guillot. Je m’entraîne et je cours bien moins qu’avant et bizarrement, je me fais plus plaisir, rigolait le sociétaire du Triath’Lons. J’en garde toujours sous le pied au début pour essayer de finir fort. Longtemps troisième, le coureur de Mont-sur-Monnet doublait Thomas Bourgeois sur la passerelle de Bourg-de-Sirod pour s’adjuger la deuxième place, comme en 2007.

François Faivre s’est fait peur sur le 38 kilomètres

Ils étaient nombreux à redouter ce 38 kilomètres disputé dans le sens opposé aux années précédentes. Sauf peut-être Sange Sherpa. C’est ma troisième participation et j’ai trouvé le parcours plus facile que d’habitude. Peut-être que j’étais moins bien les autres années » souriait-il à l’arrivée. Rien d’étonnant donc à le retrouver très vite à l’initiative aux côtés d’Olivier Taillade et François Faivre. Les choses sérieuses commençaient à la mi-course avec une attaque du dernier nommé, venu à Champagnole sur les conseils de Manu Jonnier. Il m’a conseillé cette épreuve, mais j’aurais bien voulu qu’il la fasse avec moi souriait le futur vainqueur qui allait connaître une belle frayeur. Alors qu’il semblait avoir lâché Sherpa, qui avait lui-même pris le large sur le reste du groupe, Faivre se retrouvait derrière le Népalais suite à une erreur de parcours. J’ai quand même pu revenir sur lui et j’ai attendu la dernière bosse pour remettre la gomme soulignait le Rousseland qui gardera jusqu’au bout une poignée de secondes d’avance.  J’étais venu pour travailler la puissance et me préparer pour le Marathon du Mont-Blanc dans 15 jours. Il y avait un bon rythme et j’ai pu accélèrer à ma guise. Derrière Sange Sherpa, Olivier Taillade pointe lui à 4 minutes. Je n’étais pas bien au départ et j’ai surtout perdu du temps dans les descentes, avouait le Bisontin issu du cyclisme. Je ne suis pas encore au point techniquement, mais je compense dans les côtes. Chez les dames, la Pontissalienne Emmanuelle Jeangirard a pris une belle 20 e place au scratch, plus d’une demi-heure devant sa dauphine, Christine Blaise, venue de Belgique et la Haut-Saônoise, Nadine Pisacreta.

Source : Le Progrès

 




X
NEWSLETTER :