Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Julien Rancon
22/09/2011

Avant de retrouver un sujet et les réponses des Athlètes sur l'arrivée des Primes sur le Trail, rencontre avec Julien Rancon "Team New Balance & Bvsport" de retour d'Albanie et du Championnat du Monde de course de montagne avec une 3e place par équipe et une 10 place en individuel.

URW : Julien comment vas-tu ? Ton tendon ? 
Julien :Ca va, j'ai vraiment du mal à me remettre de l'intoxication alimentaire que nous avons subi au championnat du monde en Albanie qui m'a vraiment mis à plat et qui dure maintenant depuis 10 jours.
Sinon pour mon tendon d'achille, il y a des hauts et des bas, c'est vraiment irrégulier, la douleur est revenue un peu depuis le mondial. En fait j'ai la maladie de Haglund qui est une excroissance au niveau du calcanéum qui vient frotter contre le tendon et qui provoque une bursite retro-calcanéenne. Une intervention chirurgicale n'est pas exclue pour y remédier définitivement.
 
URW :Julien, tu fais impasse sur les Templiers, au risque de te faire coiffer sur le poteau par Fabien Antolinos, un risque calculé ?
Julien :Fabien a montré cette saison, et notamment à la 6000D, qu'il avait franchi un cap et qu'il était capable de se frotter aux meilleurs. Il fait parti des favoris aux Templiers, mais ils sont très nombreux à pouvoir prétendre au podium. Donc oui il y a un risque mais il reste seulement un mois avant les Templiers et on n'improvise pas une course de plus de 6h au pied levé, d'autant quand il reste encore des traces de cette intoxication alimentaire subie en Albanie. 
Après je pense que les gens ne sont pas dupes, j'ai affronté Fabien 3 fois cette année et il ne m'a jamais battu, donc la logique voudrait que je remporte ce TTN mais le règlement ne fait pas la part belle à la logique, j'espère que les dirigeants en sont conscients.
 
URW : L'arrivée de l'argent sur les courses, pour toi en tant qu'athlète, un bien un mal une reconnaissance ?
Julien : Je pense que c'est une reconnaissance tant que cela reste dans des proportions raisonnables. Les meilleurs s'investissent énormément et font souvent des concessions professionnelles et familiales, il me parait normal que les coureurs aient eux aussi leur part du gâteau. Car aujourd'hui, le trail est devenu un énorme business, il faut bien en être conscient, il est bien normal que les acteurs principaux en bénéficient un peu. Ca ne choque personne qu'un joueur de sport co de division régionale touche déjà des indemnités.
Il faut juste que ça ne tombe pas dans l'excès et toutes les dérives que cela peut engendrer.
Le gens pensent souvent que ça va changer l'ambiance ou l'esprit mais un trail est déjà bien une compétition, si on accepte pas ça il faut aller faire un footing entre potes. Quand au prix des inscriptions, ils sont souvent déjà largement suffisament élevés pour que l'organisation en redistribue un peu aux coureurs.
 
URW : Pour 2012, si l'argent se développe sur les courses, tu vas cibler les courses ou il y a des primes ou rester sur des compétitions que tu veux gagner !  
Julien : Moi ce qui m'interesse, c'est le côté sportif, compétitif, s'il y a de l'argent dans des courses où je trouve le challenge sportif intéressant, il faut être honnête, je ne vais pas y cracher dessus, personne ne le ferait d'ailleurs. Mais je continuerai à faire les courses dont j'ai envie, j'ai participé à maintes championnats d'Europe ou du Monde où il n'y a vraiment rien à gagner et même plutôt à perdre (investissement personnel et financier, congés pour se préparer et participer) et ça ne m'empêchera pas de continuer à le faire parce que ce sont des championnats internationnaux et que sportivement on ne retrouve ça nulle part ailleurs.
 
URW : Restons en 2012, après cette belle 10e place et médaille de Bronze par équipe au Championnat du Monde de Montagne, tu as décidé de continuer en montagne ou de concentrer plus sur le Trail ?
Julien : J'ai toujours la passion de la course de montagne et le résultat du championnat du monde me donne encore envie de m'investir. Il y a tellement de belles courses à faire, notamment à l'étranger. Donc oui je vais continuer dans cette voie sur une partie de la saison.
Le trail est aussi une très belle discipline où je prends beaucoup de plaisir et que je pratiquerais de plus en plus mais je trouve que pour l'instant l'intéret sportif est encore moindre par rapport à la course en montagne.
 
URW : Une idée de ta fin de saison ??
Julien : Normalement je participe à la montée d'une tour à Milan le 25 puis peut-être la finale du Grand Prix mondial de course en montagne en Slovénie la semaine suivante puis je terminerai par le Trofeo Vanoni en Italie un relais international, et enfin le Kana Trail au Japon en Novembre.
 
Merci Julien, et bonne fin de saison !
 
Photo du groupe France en Albanie



X
NEWSLETTER :