Générales
  UTMB
  UMNT
  6000D
  6000D
  UTMB
  6666
  Gap
  Ubaye
  Ubaye
  6000D
  6000D
  Zegama
  6666
  Zegama
  TDS
  6000D
  6000 D
  Ubaye
  
  TNF
  Millau
  live
  
  News
  UTMB®
  6000D
  
  WS100
L'actu marques
  Fitsip
Les actus Trail
Organisations
  
  GRP
   Grande Course des Templiers
25/10/2010
Sorte d'officieux championnat de France de trail, la Grande Course des Templiers est devenue une course de fin de saison. Si la victoire finale de Thomas Lorblanchet ne contraste pas le palmarès, le déroulement et le classement de l'épreuve est sans doute un sujet 'interrogation. C'est d'ailleurs moins l'exploit de l'anonyme Yann Curien, second à portée de Lorblanchet, que le fiasco des autres favoris qui nourrira la controverse. Tout le monde s'attendait à une course particulière sur ce nouveau tracé. Une première partie très roulante, puis une fin de parcours pour équilibriste. Jusqu'à la mi-parcours on eut droit à un scénario relativement classique avec les protagonistes recensés aux commandes. Certes l'imprudent Pascal Giguet avait plastiqué le début de course, mais les choses rentraient rapidement dans l'ordre après Peyreleau (km23). La mi-course voyait 6 hommes se dégager : Christophe Malardé, Thomas Lorblanchet, Thierry Breuil, Erik Clavery, Pascal Giguet et Patrick Bringer. François D'Haene, autre favori, venait non loin. Mais au-delà de la mi-course tous les repères explosèrent. Certes Thomas Lorblanchet finit par asseoir sa suprématie sur la course, mais Malardé, Bringer et Paséro abandonnèrent sur chutes ou défaillances. Thierry Breuil connut un énorme passage à vide, qui le relégua à la 6e place au final. Giguet payait ses efforts de début de course et des coureurs revinrent de l'arrière pour établir un nouvel ordre qui ne manquait pas de sel. Yann Curien, breton exilé en Haute-Savoie, quasiment inconnu avant la course, trouvait son grand jour. L'annonce de sa seconde place le galvanisait et il sortait le grand jeu pour conquérir une invraisemblable seconde place. Quant à François D'Haene, il ratait le coche pour une place de dauphin qui lui semblait acquise et finissait sur la réserve et par perdre le podium au profit d'Emmanuel Gault. La planète trail à l'envers. Chez les dames même final improbable. Partie extrêmement vite, Maud Giraud-Gobert distançait nettement ses rivales avant de baisser nettement de pied. Laurence Klein, sans doute fatiguée par une très longue saison, n'en profitait pas pour autant. A contrario, Isabelle Jaussaud voyait s'offrir enfin une belle compensation à tous ses déboires de début de saison. Elle finissait par avoir raison de la résistance de Maud sur la seconde partie de la course. Aurélia Truel trouvait aussi sa revanche de l'édition 2009 en ajustant Klein pour la troisième place. Les champions de France par points Breuil et Klein ont paru émoussé. Les coureurs "frais" ont brillé. Le calendrier ffa 2010 était-il approprié...



X
NEWSLETTER :